elisa-demurubichro-2.jpg

Qui sommes-nous ?

Fondée en 2000, Femmes & Sciences est une association loi de 1901 qui regroupe actuellement plus de 350 membres, femmes et hommes, pour la plupart scientifiques de toutes disciplines, qui partagent ses objectifs. Elle est également soutenue par 23 personnes morales qui lui permettent de déployer ses actions sur tout le territoire :

  • promouvoir les femmes scientifiques

  • inciter les jeunes, et particulièrement les filles, à s'engager dans des carrières scientifiques

  • constituer un réseau d'entraide.


Elle s’adresse à des publics comme le monde éducatif (enseignant·es, élèves, étudiant·es), la communauté de la recherche et de l'enseignement supérieur, les responsables des institutions scientifiques, les réseaux de femmes, les entreprises, le grand public.


De forts enjeux sociétaux liés à davantage d’égalité entre les femmes et les hommes, à la carrière des femmes scientifiques et à leur visibilité (milieu académique, entreprises, start up)
sous-tendent toutes les actions de l’association.
Elle agit aussi pour sensibiliser les citoyen
·nes aux inégalités de traitement femmes/hommes et aux stéréotypes encore largement présents.


Enfin, elle agit comme un réseau d’entraide et d’accompagne-ment pour encourager les femmes dans leurs carrières, développer les liens entre ses membres et permettre le partage de compétences, d’expertises et d’expériences.


L’association est membre de la Plateforme européenne des femmes scientifiques (European Platform of Women Scientists - EPWS). Elle bénéficie d’un agrément national du Ministère
de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports au titre des associations complémentaires de l’enseignement public.
Elle a reçu le trophée d’or de l’égalité femmes-hommes de l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) en 2014, dans la catégorie Organismes publics, parapublics et associations.

Des échantillons de pipetage
Machines dans un laboratoire de physique

 

Personnes 

morales

L’association est, depuis ses débuts, soutenue par des institutions, associations ou structures avec lesquelles elle partage ses objectifs et son engagement. Au 1er janvier 2020, elles sont au nombre de 23. 

Ces organismes lui permettent d’agir sur tout le territoire à travers rencontres, notamment en milieu scolaire, et évènements mais aussi de tenir un colloque annuel et d’éditer des publications.

 

  • Associations

Association femmes & mathématiques, membre fondateur

Association Femmes Ingénieurs
Parité Science
Les étudiant·es en sciences (AFNEUS)
Société Française de Physique (SFP)
Conférence des Grandes Ecoles (CGE)

  • Organismes, universités, grandes écoles

BRGM service géologique national
CNRS | Délégation régionale Occitanie Ouest
Ecole Centrale Supélec
Ecole normale supérieure de Lyon
Ecole normale supérieure de Paris-Saclay
Ecole normale supérieure de Rennes
Ecole polytechnique
Ecole supérieure de physique et de chimie industrielles

de la Ville de Paris

ENSTA ParisTech
Grenoble Institut national polytechnique
Inserm | Délégation régionale Occitanie Méditerranée
Institut de physique du Globe de Paris
IUT de Nice Côte d’Azur
Mines ParisTech
Telecom ParisTech
Université Paris-Saclay

  • Laboratoire

Paléontologie évolution paléoécosystèmes paléoprimatologie (CNRS/Université de Poitiers)

Chiffres clé 2019

  • 350 adhérentes

  • 24 personnes morales adhérentes

  • 5000 collégien·nes, 3200 lycéen·nes et 900 étudiant·es ont rencontré des membres de Femmes & Sciences

  • 4175 personnes rencontrées dans les Forum des métiers et à la Fête de la science

  • 11 actions internationales

  • 1 exposition déclinée dans 3 régions

  • 100 doctorantes ont bénéficié du mentorat

AdobeStock_240403341 [Converti].jpg
 
 
 
Étudiant en sciences

Adhérent·es

Plus de 350 personnes sont adhérentes de l’association au 1er septembre 2020.

Elles viennent d’horizons différents : enseignement supérieur et recherche, enseignement secondaire, entreprises, institutions, ministères… Elles sont chercheur·es, enseignant·es-chercheur·es, ingénieur·es, enseignant·es du secondaire, membres d’associations amies. 

D’âges, de métiers et de disciplines différentes, elles permettent à l’association de répondre aux nombreuses sollicitations du milieu scolaire notamment, intervenant dans les classes ou formant les enseignant·es.


Cette diversité est une spécificité et une richesse de l’association.

Organisation

Un conseil d’administration formé de 15 titulaires et 15 suppléant·es, avec un mandat de 3 ans renouvelable 1 fois.

Les associations Femmes Ingénieurs et femmes et mathématiques sont représentées au CA.

 

L’actuelle présidente de Femmes & Sciences est Nadine Halberstadt, physicienne, directrice de recherche au CNRS à Toulouse.

Consulter les Statuts de l'association
Consulter sa Charte des valeurs

Regardant à travers le télescope
 
Des boîtes de Pétri

Un peu d'histoire

En 2000, la création de l’association fait suite à la publication de plusieurs rapports et travaux sur la place des femmes en sciences. Ceux-ci laissaient en effet apparaître un déficit important de femmes dans les sciences, en particulier dans les fonctions à responsabilités.

Dès 1987, l’association femmes et mathématiques avait entrepris des études sur ces questions. De son côté, la Société Française de Physique (SFP) de 1995 avait consacré une session à cette problématique dans son congrès annuel. Ces travaux ont ensuite été étayés par des rapports d’Huguette Delavault, qui ont eu un impact important. Ces derniers portaient sur la place des filles dans les classes préparatoires scientifiques en 1997 et dans les Grandes écoles scientifiques en 1998, ils ont été pionniers en particulier dans leur usage systématique de statistiques sexuées très difficiles à obtenir à l’époque.

Au même moment, un premier colloque sur les femmes et les sciences s’est tenu en 1998 à la Commission européenne à l’initiative d’Edith Cresson, alors Commissaire à la recherche. En février 2000, Jean-Louis Aupetit, responsable de la communication, a organisé au CNRS de Gif-sur-Yvette le premier colloque français sur les femmes dans les sciences. En octobre de la même année le colloque “Sciences et techniques : pourquoi les filles ?”, sous la présidence du ministre de la Recherche Roger-Gérard Schwartzenberg, a réuni 400 participants à Paris.

Les fondatrices de l’association sont alors :

  • Huguette Delavault, professeure des universités, ancienne directrice adjointe scientifique de l’Ecole normale supérieure de Fontenay-aux Roses, ancienne présidente de l’Association Française des Femmes Diplômées des Universités (AFFDU), administratrice d’“Action pour la Parité – Demain la Parité” ;

  • Françoise Cyrot-Lackmann, directrice de recherche au CNRS ;

  • Claudine Hermann, professeure à l’Ecole Polytechnique, représentante française au groupe des fonctionnaires nationaux “Femmes et Sciences” auprès de la Direction Générale Recherche de l’Union européenne ;

  • Françoise Gaspard, maîtresse de conférences à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, représentante de la France à la Commission de la Femme à l’ONU, élue à la Commission CEDAW (Convention on the Elimination of Discrimination against Women - Convention sur l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard des femmes de l’ONU) ;

  • Colette Kreder, ingénieure, ancienne directrice de l’Ecole Polytechnique Féminine, membre fondatrice du réseau “Demain la Parité” ;

  • L’association femmes et mathématiques représentée par sa présidente, Christine Charretton, maîtresse de conférences à l’université Lyon-1.