Marie Sarah Raffalovich, femme scientifique honorée dans un lycée

Marie-Sarah Raffalovich est une femme scientifique qui a joué un rôle important auprès du scientifique Claude Bernard qu'elle a aidé a faire connaitre au niveau international.

Marie Sarah Rafflovich née en 1832, était une riche femme scientifique russe, elle avait 3 enfants. Résidant à Paris, elle était correspondante bénévole dans un journal de Saint-Pétersbourg et possédait également un salon, où se retrouvaient intellectuels et politiques.


Sa rencontre avec Claude Bernard remonte à 1869, alors qu’elle avait 37 ans, elle assistait aux Cours du Collège de France du physiologiste, et s’intéressait beaucoup à ses travaux. Marie-Sarah Raffalovich a été d’une grande aide pour Claude Bernard, elle traduisait pour lui des articles et ouvrages scientifiques allemands et russes, et avec l’aide de sa famille, a permis la diffusion des travaux de Claude Bernard en russe, allemand, italien et anglais, lui offrant la chance d’être ainsi lu à l’international. Claude Bernard la décrivait comme une femme d’exception, avec un esprit éclairé. Il lui accordait un grand respect, et l’admirait. Elle mourra en 1921 sans jamais recevoir la reconnaissance qui lui était pourtant due. 


Elle vient d'etre honorée par le lycée Claude Bernard de Villefranche sur Saône (près de Lyon) qui lui a consacré une de ses salles. Des élèves de terminale (LA, L-V H, BR et Kassandra S.) ont travaillé sur ce projet et ont pû présenter ce personnage ainsi que d'autres thématiques sur la présence de la femme dans le paysage scientifique du XIXe siècle à l'inauguration. Le texte ci-dessus est d'ailleurs inspiré de ce que ces élèves ont rédigé. Cécile Lioger, professeure au lycée, était accompagnée sur ce projet par Gabrielle Fort (Directrice des musées communautaires).