Florence Sèdes, l’une des têtes chercheuses citées dans La Dépêche

© La Dépêche

À l’occasion de la Fête de la Science, en octobre 2022, le magazine MIDI de La Dépêche invitait à découvrir quatorze parcours de scientifiques à travers l’Occitanie.

Florence Sèdes, professeure en informatique - chercheuse à l'IRIT - membre du Conseil d'Administration de F&S, a évoqué son parcours.


Un grand-père catalan, ponctuant l'histoire du soir de messages en morse à décoder, a éveillé le destin de cyber-chercheuse de Florence Sèdes. Professeure en informatique et chercheuse à l'IRIT, elle est vice-présidente responsabilité sociétale de l'Université Toulouse III : en clair, il s'agit de "mettre en place des actions favorisant l'égalité femmes-hommes, luttant contre les discrimination et œuvrant pour la transition énergétique". Engagée dans l'association Femmes & Sciences, la chercheuse déplore "le faible pourcentage (10%) d'étudiantes en informatique et dans les sciences dures en général". 


Florence Sèdes décrypte les biais de l'intelligence artificielle - objet d'une exposition préparée pour Fermat-Sciences - dont l'algorithme, "codé par des informaticiens blancs de 50 ans", programme et propage les préjugés. Un exemple ? Le moteur d'Amazon excluait les CV des femmes, leurs titres n'étant pas reconnus. Spécialiste de cybersécurité et de protection des données personnelles, œuvrant à un "numérique raisonnable", elle alerte sur la masse de données individuelles captées par les GAFAM et qui font leur profits.


Extrait de l'article, article complet accessible aux abonnés sur le site de La Dépêche