Université Paris-Saclay :

·      De juin à décembre 2018, lancement de la phase pilote du programme de mentorat Ile de France (16 participantes de Femmes & Sciences)

·      En 2018, préparation en parallèle du mentorat 2019 avec le conseil académique de l'Université Paris Saclay (Sylvaine Turck-Chièze, présidente F&S 2014-2018), F&S (Marina Kvaskoff) et la présidence du collège doctoral (Sylvie Pommier). Le mentorat va s'inscrire dès la rentrée 2019 comme une formation qualifiante pour les docteures de l'Université Paris Saclay (UPS) pour 25h de suivi.

A la rentrée 2019, compte tenu de son succès, nous sommes obligés de limiter les mentorées à une cinquantaine pour garantir la qualité des échanges. Ce mentorat fut animé en 2018-2019 par Marina Kvaskoff, dans la phase pilote et la première année UPS, assistée de Géraldine Liot et un comité de pilotage composé de 5 membres de Femmes & Sciences. Il s'inspire de l'expérience acquise à Montpellier avec formation de couples mentor.es (environ 25% d'hommes) -mentorées, qui se réunissent environ 1 fois par mois, atelier et cercles de discussion.

39 étudiantes l'ont suivi en 2018-2019, nous constatons chaque année, des défections en cours de route mais celles qui le suivent régulièrement en tirent beaucoup de profit et ont témoigné de leur intérêt lors de la séance d'introduction qui a eu lieu en Janvier 2020. Cette séance est suivie du premier (il y en a généralement 2 ou 3) speed meeting où chacune discute avec les mentors pour que la sélection des couples soit le plus favorable. Tous les mentor.e.s suivent une formation adaptée.

Cette année 2019-2020, il est animé par Géraldine Liot et Julie Menestrey, toutes deux de Femmes & Sciences.

Au dernier trimestre 2019, suite au programme (mettre ici le programme)  de mentorat qui a circulé dans les écoles doctorales, 54 mentorées se sont inscrites sur la plateforme, dont seulement 9% qui étaient de nouvelles membres de Femmes & Sciences (un certain nombre ayant été motivées par un certain nombre d’actions comme Femmes XXL Ile de France, concours L’Oréal, les objectifs de l’association …). Elles sont issues de 18 écoles doctorales différentes, en particulier 13% viennent de EOBE : Electrical, Optical, Bio : Physics and Engineering et 13% aussi de Innovation thérapeutiques du fondamental à l’appliqué. 76% relèvent de la recherche académique, 11% du secteur privé. Le restant relève de l’enseignement, d’auto-entreprise, d’agence publique ou d’EPIC… La plupart sont en première ou deuxième années de thèses, mais 8% sont plutôt en fin de thèse longue.

 53 mentor.e.s se sont inscrits sur la plateforme, dont environ 25% d’hommes, on peut trouver parmi eux à peu près tous les grades de l’Université et toutes les disciplines, 70% d’entre eux sont rattachés à l’UPS, 18% n’ont pas d’école doctorale de rattachement : 15% viennent d’entreprises et 3% de consulting. Leur niveau d’expérience professionnelle est généralement supérieur à 6 ans avec 35% ayant plus de 21 ans d’expérience. Ce sont toutes des personnes très motivées : 60% d’entre elles n’ont jamais été mentor.e.s. Parmi les 40% ayant une expérience de mentorat, 70% d’entre elles n’ont pas une expérience de plus de 2ans, pour 10% elle dépasse 10 ans.

Tous les mentor.e.s et mentorées ont eu accès aux fiches de tous les inscrits, 44 appariements mentorée-mentor.e.s ont finalement été formés début Avril 2020, et les premiers échanges ont eux lieu par vidéo-conférence, ces appariements sont encadrés par une charte  signée par les deux partis, un atelier sur « Vie professionnelle, vie privée », a déjà eu lieu avec une participation de 14 mentorées, d’autres vont suivre, compte tenu du confinement, des échanges ont lieu aussi régulièrement entre mentorées, et un bilan à mi parcours aura lieu en Juillet.