< Retour à la galerie de portraits XX Elles Lyon

< portrait précédent / portrait suivant >

- Les polymères à pleine main -

Marie-Laure Michon est ingénieure R&D en chimie des matériaux polymères chez Solvay. Diplômée de L’école supérieure de chimie, physique, électronique de Lyon, elle effectue une année de stage aux Pays-Bas pendant ces études sur des mousses polyuréthanes et poursuit avec une thèse sur des résines epoxy. Elle dit avoir toujours voulu travailler dans une entreprise privée car elle est avant tout motivée par la recherche appliquée.

La vocation de Marie-Laure Michon est née de ses rêves d'aéronautique spatiale alors qu’elle était jeune fille. Cap Canaveral, Baïkonour, Kourou ? Non, Avignon, où elle a commencé à aimer la physique, la chimie, les expériences en laboratoire au collège, cette rampe de lancement universel. « J'aimais essayer de comprendre les phénomènes naturels, sourit Marie-Laure Michon, et je peux bien l'avouer aujourd'hui, en réalité, je voulais construire des fusées. »

Les hasards de la vie en ont légèrement décidé autrement. Ses études lui ouvrent les portes de la chimie et du génie des procédés, depuis la conception de la molécule, jusqu’à son industrialisation, sans oublier son devenir dans la société et son impact sur l’environnement.

Mais ce sont ses travaux de thèse qui la portent à choisir sa véritable spécialité. « Je travaillais sur des résines époxy chargées de micro-particules polymères dans une entreprise de ma spécialité. »

Aujourd'hui Marie-Laure Michon est ingénieure chimiste en matériaux polymères, des matériaux qui sont utilisés dans l'industrie aéronautique, l'industrie automobile, le sport, ou même la santé. « J'ai pu me spécialiser dans ces matériaux en travaillant dans un laboratoire de recherche axé sur les solutions innovantes et créateur de nouveaux matériaux dans un groupe international leader de la chimie. »

Dans le service dans lequel elle travaille, elle est la seule femme cadre. Peu de cadres et beaucoup de techniciennes. Si elle constate que la parité homme-femme n'existe pas aujourd'hui à tous les niveaux de postes, elle voit néanmoins tous les jours des changements par rapport aux témoignages des années passées. « Je suis très optimiste sur le futur.

Alors, si vous aimez les sciences, n'hésitez pas, allez-y. Il y aura forcément une place pour vous les filles. »

Son domaine, en quelques mots : Au jour le jour, le travail de Marie-Laure Michon – au cœur d’un laboratoire de recherche en entreprise – est très varié et consiste à développer, créer et améliorer des matériaux synthétiques appelés polymères. Les polymères sont des macromolécules (longues chaînes de molécules). Ils sont régulièrement utilisés pour les matrices des matériaux composites. Ces matériaux sont connus pour être légers, souples, stables et isolants, c’est pourquoi ils sont employés, notamment, lors de la fabrication de pièces automobiles, ou de pièces structurales d’avions et de bateaux. Ils sont également utilisés dans la fabrication de prothèses médicales ou de matériel sportif tel que les planches de surf. Grâce à la modification de certaines molécules et la manière de les faire réagir entre elle, il est possible d’apporter de nouvelles propriétés (résistance en température, résistance aux chocs, etc.).