Cette mathématicienne afro-américaine a brisé toutes les barrières à la NASA – l’agence américaine nationale pour l’aéronautique et l’espace.

Celle qui a été célébrée dans le film « les figures de l’ombre » sorti en 2016, d’après le livre du même titre de Margot Lee Shetterly. Elle y décrit le rêve américain et l’histoire non dite des mathématiciennes afro-américaines qui ont permis aux Américains de gagner la course dans l’espace (voir https://www.youtube.com/watch?v=3OtIp8Cx_Qk).

Sa contribution à la conquête spatiale :

  • Elle a été l’une des centaines de femmes de hautes éducation et capacités, mais largement méconnues, qui ont travaillé comme mathématiciennes à la NASA, bien avant les mouvements féministes modernes
  • Ses calculs impeccables ont tout d’abord permis la conception du vol réussi d’Alan Shepard qui a été le premier Américain dans l’espace en 1961
  • L’année suivante, elle a collaboré aux calculs grâce auxquels John Glenn est devenu le premier Américain à tourner en orbite autour de la Terre. Cependant, durant les 33 ans où Mme Johnson a travaillé au service de recherche aéronautiques à la NASA et les décennies qui ont suivi, presque personne ne connaissait son nom ! Cela juste à cause de son sexe qui l’a longtemps gardée marginalisée et invisible !
  • Elle a été décorée en 2015 de la médaille présidentielle de la Liberté par Barak Obama et en 2019 de la médaille d'or du Congrès des États-Unis.

Source : https://www.itv.com/news/2020-02-24/katherine-johnson-nasa-s-hidden-figures-mathematician-who-helped-put-man-in-space-dies-age-101 de Sejal Kari, ITV, mercredi 26 février 2020.