Cette semaine la parole est donnée à Femmes & Sciences dans divers médias.

 

Dans le journal "20minutes" du 10 octobre, Colette Guillopé, présidente d'honneur de Femmes & Sciences et professeure de mathématiques, explique et déplore la situation : «Les femmes sont invisibles dans les sciences comme dans beaucoup de domaines». Lire l'article.

 

Sur le site d'actualité pédagogique Café Pédagogique, Nathalie Van de Wiele, présidente de l'Association, présente les causes de cette faible féminisation des sciences et propose des pistes pour y remédier : «C'est essentiellement le poids des stéréotypes qui fait que bien souvent les jeunes filles n'embrassent pas des études scientifiques.» Lire l'article.

 

La question de la sous-représentation des femmes dans tous les domaines y compris dans les carrières scientifiques interroge de plus en plus l'opinion publique.

 

J. H.