Ce 18ème colloque annuel de l’association Femmes & Sciences, organisé en collaboration avec le Conservatoire des arts et métiers (Cnam), a reçu le soutien de la ministre de l’Enseignement supérieur , de la Recherche et de l’Innovation et le marrainage de la secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations. Madame Hélène Bidard, adjointe à la maire de Paris chargée de l'Egalité femmes/hommes, de la Lutte contre les discriminations et des Droits humains a présenté la politique de la Ville en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, depuis la crèche jusqu’au monde professionnel en passant par la formation des organisations étudiantes.

Françoise Vouillot, dans son intervention « Femmes et Technologies : l’arbre qui cache la forêt » a expliqué que les choix d’orientation des jeunes, filles comme garçons, ne sont pas libres mais contraints par la société ; puis les formations technologiques à bac +3 et +5, ainsi que la formation continue ont été présentées. Une session a décrit des exemples de métiers variés du secteur de l’informatique. Chantal Morley a montré que, pour rendre les métiers du numérique attractifs pour les femmes, il fallait des changements en profondeur dans les études et les professions.

Sur l’exemple du Cnam on a vu comment une institution technique se saisissait de la question de l’égalité femmes-hommes, à la fois dans sa communication et par la création d’un « serious game ». Divers témoignages féminins très positifs ont illustré les métiers techniques dans les laboratoires publics et les entreprises. A titre de comparaison, la situation des femmes en sciences et techniques et des mesures en leur faveur, en Allemagne et aux Etats-Unis, ont été présentées.

Les points très originaux de ce colloque, suivi par plus de 200 personnes, ont été le témoignage d’une ingénieure américaine et l’intervention d’une classe de BTS, qui a présenté cet enseignement avec enthousiasme et conviction. C’est un choix de notre association d’impliquer plus fortement les élèves et les étudiant·e·s pour qu’ils et elles apportent leur vécu de la diversité des parcours aux autres jeunes et aux parents. Ceci est fait dans le cadre d’un projet triennal avec la région Ile-de-France sur la lutte contre les discriminations.

Marie-Claude Gaudel anime une table ronde
Un remerciement à notre secrétaire: Françoise Carrasse