Comme chaque année depuis 2013, des représentantes des 7 associations françaises de l’European Platform of Women Scientists EPWS (ECEPIE, femmes et mathématiques, Femmes & Sciences, Femmes Ingénieurs, Mnémosyne, Parité-Sciences APMST et Women in Nuclear -France), ainsi que deux membres individuelles d’EPWS, se sont réunies le 13 avril matin au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation(MESRI).

La réunion a commencé par des informations sur les activités récentes et actuelles d’EPWS. Le 27/1/2018, s’est tenue à l’Institut Henri Poincaré à Paris une journée d’étude EPWS et Mnémosyne sur “Les femmes à la conquête des sciences –Mobilisations et réseaux aujourd’hui ” http://www.mnemosyne.asso.fr/mnemosyne/journee-detude-2018-epws-mnemosyne/. EPWS et deux de ses associations françaises (ECEPIE et femmes et mathématiques) ont répondu aux mêmes questions : ces présentations d’associations aux buts et actions différents ont été fort appréciées par l’assistance.

Puis les 15 participantes de la réunion du 13 avril ont tenu un “brainstorming” sur les actions à réaliser en 2018 pour améliorer la visibilité d’EPWS et sur la manière de mieux répondre aux attentes des membres françaises d’EPWS ; la réunion de jeunes membres des différentes associations françaises d’EPWS qui aura lieu mi-juin en fait partie.

Béatrice Noël, cheffe du département des stratégies des ressources humaines, de la parité et de la lutte contre les discriminations, a participé à la fin de la réunion.

La matinée s’est terminée par un déjeuner amical que Brigitte Plateau, directrice de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Insertion professionnelle (DGESIP), a honoré de sa présence.

Cette réunion a permis de renforce r les contacts entre EPWS, ces différentes associations françaises et le MESRI.

Les actualités d'EPWS peuvent se trouver sur le site https://epws.org/

Claudine Hermann, présidente d’EPWS

Béatrice Noël et Claudine Hermann          Claire Dupas, Claudine et Brigitte Plateau